Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tous dans la cuisine ! - Page 3

  • compote de coings : 3 variantes gourmandes

    Après la compote de tomates voici une série de 3 recettes de compotes de coing

    pour la compote coings et abricots

    compote.jpgMettez le même poids de coings épluchez et coupés en morceaux que d'abricots (conserves faites cet été) dans une grande casserole et mettez à compoter doucement jusqu'à ce que les fruits soient bien compotés. Versez un peu d'eau si nécessaire  et surveillez la cuisson. Passez au mixer plongeant pour avoir une texture douce.

    pour la compote coings et châtaignes:

    2 coings
    une dizaine de châtaignes
    Coupez les extrémités des châtaignes et plongez-les dans l'eau bouillante, laissez cuire environ 10mn, égouttez et retirez les deux peaux. Remettez les châtaignes à cuire dans l'eau bouillante envrion 20mn.
    Dans une grande casserole, mettez les coings épluchés et coupés en morceaux, ajoutez les châtaignes coupées en deux et ajoutez un peu d'eau. Laissez mijoter jusqu'à ce que le mélange soit en compote. Passez au mixer plongeant.

    pour la compote coings, pommes et oranges

     8 pommes
     2 coings
    2 oranges

    Epluchez les pommes et les coings, les couper en morceaux et les mettre dans une grande marmite. Peler à vif les oranges et lever les suprêmes (de cette façon, vous ne mettez dans la compote que la pulpe de l'orange et vous évitez donc l'amertume contenue dans la peau).

    Versez un peu d'eau, couvrez et laissez mijoter assez longtemps (entre 1h30 et 2h) pour que tout cuise doucement et que les fruits s'imprègnent les uns des autres. Rajouter un peu d'eau si nécessaire. Remuer de temps en temps pour vérifier que ça n'accroche pas.

  • Soupe de fenouil fumée

    Une grippe qui s’éternise et la grisaille qui s’installe sur la Provence m’incitent en ce moment à multiplier les recettes de soupes. Cette soupe de fenouil fumée est délicieuse. Le mariage du goût légèrement anisé du fenouil avec la saucisse de morteau est une réussite. Pour une soupe au fenouil, il y a beaucoup de légumes me direz-vous mais en fait, le goût du fenouil est dominant. C’est un plat d’hiver à noter, selon une recette de Jean Saunier

    Ingrédients Soupe de fenouil fumée :

    150 g de pomme de terre
    1 carotte
    1 poireau
    1 bulbe de fenouil
    1 saucisse de morteau

    soupe.JPGOn épluche, on lave et on coupe en tout petits dés les légumes. On met tous les légumes dans une casserole, à l’exception des pommes de terre. On ajoute 50 g de beurre et on fait chauffer à feu doux pendant 10 mn pour que les légumes suent. Puis on ajoute un litre d’eau et la saucisse.  On porte à ébullition et on laisse cuire pendant 30 mn. On retire la saucisse du potage et on y met les pommes de terre qu’on fait cuire 20 mn à feu doux.

    Je n’ai pas ajouté de sel car la saucisse est suffisamment salée à mon coût mais ceux qui aiment manger salé peuvent rectifier l’assaisonnement. On coupe la saucisse en fine tranche (on la fait légèrement réchauffer si nécessaire) et on sert dans des assiettes creuses.

  • Andouillettes gratinées à la tomate et au safran...Et leur vin

    Recette Pour 2 personnes :


    2 andouillettes
    Coulis de tomates maison (ou passata)
    6 pistils de safran
    Pain rassis
    Fromage de chèvre sec

    andouillette.JPG

    - Réaliser une chapelure avec moitié pain rassis moitié fromage de chèvre
    - Ranger les andouillettes dans un plat allant au four
    - Napper de coulis de tomates
    - Ajouter par-dessus la chapelure pain/fromage
    - Arroser d’un trait d’huile d’olive
    - Faire gratiner 25mn environ
    - Servir bien doré

     

    Vin d'accompagnement

    - Pour accompagner l'andouillette  je suggère un blanc sec ( particulièrement avec un Chablis, un Sancerre, un Menetou Salon, ou un bon Saint-Pourçain), ou un champagne, carrément, un brut de brut de la Côte des Bars, pour rester dans l’Aube (au fromage, sortez un Chaource).

     

    - Le safran permet de rester dans le blanc : un chardonnay (un Charcennes de chez Guillaume, par exemple, élevé en Haute-Marne) ou – toujours dans le champagne – un blanc de blanc ?

    On peut aussi aller jeter un œil dans le Jura – vers L’Étoile, Arbois, Château Chalon … – ou opter pour un Côtes du Jura Tradition, composé de savagnin et de chardonnay …

     

     

  • Compote de tomates aux épices

    Une explosion de saveurs ! Cette compote accompagne très bien les viandes blanches mais avec un morceau de pain, elle se suffit à elle-même. Je vous conseille l’utilisation d’un sucre roux bio, plus parfumé qu’un sucre classique. Un peu comme cette recette de d'Œufs de caille en robe d’épices

    Ingredients pour la Compote de tomates aux épices

    compote-tomate.jpg- 6 ou 7 tomates très mûres ou une boite de tomates concassées ou pelées ou un mélange des deux (c’est ce que j’ai fait)
    - Un fromage de chèvre frais (merci le Panier paysan)
    - Trois cuillères à soupe de sucre roux
    - Une cuillère à café de cumin, une de curry, et des graines de coriandre
    - Huile d’olive
    - Basilic

    Pelez les tomates fraîches après les avoir ébouillantées. Les couper en dés et les faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les épices et le sucre. Ajouter éventuellement les tomates en boites. Faire cuire à feu très doux pendant au moins une heure. Avant de servir, émietter les fromage de chèvre et disposer quelques feuilles de basilic, un peu de sel et de poivre.

     

  • Lieu noir sur fondue de poireaux au pamplemousse et lait de coco...et son Vin

    recette pour 2 personnes :

    2 pavés de lieu (pris dans le dos sans arêtes)
    4 blancs de poireaux
    1 gousse d’ail ciselée + 1 coupée en deux
    1 morceau de beurre
    Le jus d’un pamplemousse
    1 briquette de lait de coco
    Poivre vert
    Brins de ciboulette
    Sel

    lieu.JPG

    -Couper les poireaux en rondelles
    -Les faire suer dans un peu de beurre
    -Arroser de jus de pamplemousse
    -Ajouter les grains de poivre vert et saler
    -Faire compoter le tout jusqu’à ce que le jus soit à peu près évaporé
    -Ajouter 3 CàS de lait de coco et laisser juste quelques mns

    Pendant ce temps
    Mettre les pavés de lieu assaisonnés de sel, dans un plat à four légèrement huilé
    Déposer la gousse d’ail coupée en deux
    Napper de lait de coco
    Faire cuire à 180° pour 8 à 10 mn (selon l’épaisseur du poisson) en arrosant de jus régulièrement

    Au service
    Déposer le poisson sur la fondue de poireaux
    Ajouter la ciboulette (chinoise si vous avez)
    Accompagnez de riz basmati

    Vin pour accompagner

    Immédiatement, l'alliage de saveurs m'impose un vin avec du sucre. Mais pas trop surtout.

    Je pense qu'un Vouvray ou un Montlouis demi-sec devrait coller, avec le sucre pour accompagner le lait de coco, la vivacité pour répondre au pamplemousse, et le gras pour mettre en valeur le poisson.

    Si je ne devais n'en retenir qu'un : Montlouis "La Nef des Fous" demi-sec Domaine Les Loges de la Folie.

  • Salade de concombre à la japonaise

    Après la Salade de truite marinée au chèvre voici une succulente recette qui nous vient du japon :

    Pour 2 personnes
    WW : 0 pts / pers

    Préparation : 20 mn
    Cuisson : -

    salade-japonaise.jpg

    Ingrédients
    - 1 concombre
    - 1 cuillère à soupe de sauce soja (Shoyu)
    - 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz (Su)
    - 1 cuillère à soupe de sucre glace (optionel mais c'est super bien !)
    - quelques morceaux d'algues wakamé


    Préparation
    1 - Réhydratez les algues de wakamé. Lavez le concombre. Coupez-le en rondelles très fines sans l'éplucher. Couvrez et mettez au réfrigérateur 10 mn.

         

    2 - Pour la sauce vinaigrette : mélangez 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz et 1 cuillère à soupe de sucre glace. Juste avant de servir : versez la sauce sur les concombres et ajouter les algues que vous aurez coupées en morceau. Mélangez.

    Dégustez frais !

    Mon conseil : Ne laissez pas vos concombres mariner... ils vont perdre leur craquant.
    Sur les photos, vous ne voyez pas les algues de wakamé ? Normal, je n'en avais pas ce jour là !